« Un dîner de cons » à l’Elysée: Le maire de Saint-Etienne s’indigne

Gaël Perdriau (LR), comme de nombreux maires, dénonce la politique du gouvernement à l’égard des collectivités locales, qui sont priées une nouvelle fois de se serrer la ceinture.

Le mécontentement des élus locaux ne fléchit pas. Alors que le Congrès des maires se tient en ce moment, le chef de l’Etat a invité les édiles mercredi soir à l’Elysée pour un cocktail. Ce qui n’a pas séduit Gaël Perdriau le maire de Saint Etienne. Invité jeudi sur RTL, il évoque le «sentiment étrange» ressenti la veille. «On avait un peu l’impression de participer à un dîner de cons. Les maires ont un peu le sentiment d’être pris pour des François Pignon», lance l’élu, qui a pourtant été proche de Bruno Le Maire, l’actuel ministre de l’Economie.

 Gaël Perdriau explique : «Être invité à l’Elysée c’est toujours un honneur, bien entendu», «Mais ne pas voir celui qui vous invite, ne pas pouvoir échanger avec lui… Ça me fait penser aux auditions du pape au Vatican. Il y avait trois antichambres avant de pouvoir arriver là où il recevait. Nous avons été très peu à pouvoir approcher» Emmanuel Macron, regrette-t-il. «Il n’a pas daigné venir s’exprimer», tranche le maire qui «attendait, compte tenu du climat» de défiance entre l’exécutif et les élus locaux, une parole du chef de l’Etat.

Nombreux sujets qui fâchent

Le maire de Saint Etienne prévient : «Il ne faut pas que le président de la République pense qu’en nous caressant le dos comme il a peut-être cherché à le faire hier soir avec ce cocktail, il a mis un étouffoir sur l’ensemble des sujets qui nous préoccupent»,

Celui-ci dénonce «l’expression très arbitraire, très autoritaire» du président de la République lorsqu’il prend des décisions. «Il est éloigné dans les préoccupations qui sont les nôtres sur le terrain. Ça me fait penser à la foudre de l’Olympe qui frappe de manière arbitraire, très sévère des sujets comme le logement, l’emploi, le travail sans associer les postes avancés de la République que sont les maires», plaide-t-il alors que la colère des élus se cristallise sur la réduction des emplois aidés, la suppression partielle de la taxe d’habitation, ou encore le plan d’économies de 13 milliards d’euros réclamé sur l’ensemble du quinquennat.

Jeudi matin, à quelques heures du discours d’Emmanuel Macron en clôture du 100e congrès des maires la droite maintient la pression sur le chef de l’Etat. Damien Abad, vice-président du groupe LR à l’Assemblée a prévenu «La calinothérapie à l’Elysée ne suffira pas». Annie Genevard, vice-présidente de l’Assemblée nationale a également dénoncée «L’opération de calinothérapie. La députée du Doubs voit une «absence de considération et de connaissance des collectivités locales» chez le chef de l’Etat, qu’elle accuse également de «mépris».

Damien Abad, entouré de plusieurs élus, a voulu rappeler les fortes attentes des élus locaux, à tous les niveaux des collectivités, des villes aux départements jusqu’aux régions. En même temps, il a exposé les trois axes du contrat de confiance qu’il soumet à l’Elysée en faveur des territoires: l’autonomie financière et fiscale des collectivités, la réciprocité des engagements (les budgets à l’équilibre exigés dans les collectivités doivent s’appliquer à l’Etat) et l’instauration d’un dialogue. Selon Abad, l’initiative est soutenue par 500 signataires issus de 85 départements, dont 81 parlementaires LR, UDI et centristes. «Il y a même un constructif», s’est-il félicité. Il s’agit de Guy Bricout, député du Nord

Robe d’Aurore Bergé

Affaire de la robe d’Aurore Bergé: opinion publique aurait-elle été manipulé ?

Invitée de La République de LCI, la députée des Yvelines Aurore Bergé a réagi à la polémique qu’a suscitée son look vestimentaire sur le plateau de Thierry Ardisson sur C8, …

Cyclisme Team Sky accusé

Cyclisme : Team Sky accusé !

Cyclisme Team Sky accusé Selon un rapport parlementaire britannique, l’équipe a contourné les règlements antidopage pour aider Bradley Wiggins à gagner le Tour de France. Attendu depuis plusieurs mois, le …

Jihad en Syrie

Jihad en Syrie : Procès ouvert pour Hamza Mandhouj

Jihad en Syrie, Hamza Mandhouj comparaît à partir de ce lundi devant le tribunal correctionnel de Paris pour association de malfaiteurs à visée terroriste et soustraction d’enfant par ascendant. En …

Une femme forcée de quitter un avion

Une femme forcée de quitter un avion !

Une femme forcée de quitter un avion pour une raison incroyable ! Originaires de Birmingham, Beth Evan et son compagnon Joshua Moran avaient dépensé 450 euros pour un vol à …

Déploiement de l'hydrogène

Au Japon union pour le déploiement de l’hydrogène

Au Japon union pour le déploiement de l’hydrogène. Dix compagnies japonaises et le français Air Liquide ont donné lundi, sous le patronage du gouvernement, le coup d’envoi à une société …

Revenus taxables en 2018

Quels revenus courants seront taxables en 2018 ?

Quels revenus courants seront taxables en 2018 ? Dans cette chronique, Olivier Rozenfeld, président de Fidroit, précise quels revenus taxables en 2018, seront effectivement imposables, la fameuse « année blanche …

Armée syrienne

L’armée Syrienne prête à repousser l’offensive turque à Afrin

Le gouvernement syrien par l’intermédiaire de l’armée syrienne et les milices kurdes YPG ont conclu un accord prévoyant le déploiement d’unités de l’armée syrienne dans la région d’Afrin pour faire …

Laurent Wauquiez

Laurent Wauquiez: les LR mettent en cause la «déontologie journalistique»

La porte-parole des Républicains (LR) Laurence Sailliet a mis en cause aujourd’hui la « déontologie journalistique » après la diffusion de propos abrupts de Laurent Wauquiez, enregistrés à son insu, pour lesquels …

Zones agricoles défavorisées

Zones agricoles défavorisées: 1400 communes vont en sortir

Le ministre de l’Agriculture, Stéphane Travert, a promis qu’il ne «laissera pas tomber» les agriculteurs concernés qui vont ainsi perdre d’importantes aides de l’Union européenne car il ne seront plus …

Rudy Garcia

OM: Rudi Garcia salue la «régularité»

Troisième avec six points d’avance sur Lyon, l’OM compte sur sa «régularité» pour arriver à ses fins comme l’a expliqué Rudi Garcia. Rudi Garcia (entraîneur de Marseille): «Ça ne me …